ARNHEM 2011

mai 15, 2011 § 2 Commentaires

Juste un jour apres ART MEET #3 j’etais en avion pour aller a Arnhem. Pas ma premiere fois de venir;  j’etais deja la en 2007, pour la premiere edition de ce festival chouette. En mi-temps les choses ont grandi, festival a gagne du connaisance parmi les fans et l’organisation s’est adapte dans nouveau place plus grande et accessible. J’ai voyage en compagnie de TIBERIU, mon compatriote invite a Hollande pour la premiere fois. Le voila ici, tout de suite commence avec les dedicaces. En avant-plan, mon carnet deja rempli par les gens pour lesquels je faisais les dessins. Je demande toujours qu’ils m’ecrirent ses noms, pour ne les rater pas dans les dedicaces:-)

TIBERIU et sa file de fans, directement d'aeroport.

Ce festival fut aussi l’opportunite de voir GUERA apres 18 ans. Bon sang, ca a passe si vite! Derniere fois je l’ai vu en Barcelone en 1992. Je me souviens encore vivement notre conversation dans le parc, quand il m’a dit  des choses profondes autour le dessin.

GUERA et TIBERIU, chaqun avec son scalp.

Tout a change en mi-temps, d’adolscent aspirant j’ai devenu pro, demi-adulte et papa, mais rien n’a change. Nous avons parle et parle et il m’a apris tant de choses profondes:-) Vraiment, je ne sais pas quoi m’a impressione plus – le fait qu’il a identifie precisement ce que je fais en dessinant ou le fait qu’il l’a dit apres juste quelque secondes d’inspection de mon carnet d’esquises. Le co-auteur de SCALPED est tres emotionel et fluide d’une cote, mais avec la capacite chirurgique d’analyse et detection d’autre. Le melange de maitre.

DEJAN NENADOV, en deversant ses lignes fluides.

Meme plus de temps a passe de dernire rencontre avec DEJAN NENADOV. Sa carriere en BD a commence legendairement en Serbie avec EL AZAR, mais fut arrete par la guerre. Apres des annees de peinture classique il reviens dans le monde de BD, cette fois francophone. Jetez un coup d’oeil sur YS LA LEGENDE prochainement.

PAUL TENG a derriere, rassis comme ses dessins.

Cette rencontre « fraternelle » et « patriotique » etait tres emotionelle pour nous, avec si beaucoup de sujets et connaissances communes. Ca nous a garde peut-etre trop « entre nous », ne laissant pas suffisament du temps pour faire la connaissance d’autres auteurs presents. J’etais heureux de voir de nouveau mon ami PAUL TENG, lequel j’ai rencontre quand j’etais a Arnhem pour la premiere fois, et de voir « en vivo » GIHEF qui a laisse plein de mots amicales dans le topic JASON BRICE sur BDGEST. Il etait  accompagne par  ERIC LENAERTS, son colaborateur sur MISTER HOLLYWOOD.

ERIC LENAERTS avec un peu de GIHEF a l'epaule.

J’ai eu aussi l’opportunite de parler un peu avec GUILLAUME MARTINEZ de MONDE DE LUCIE et de le dessiner avant qu’on nous a servi le repas.

Papa de LUCIE en moment d'inspiration.

Peut-etre la chose plus singuliere, quand-meme extraordinaire, etait de rencontrer FRANK PE, l’auteur de BROUSSAILLE, le BD qui m’a fait decouvrir « l’emotion quotidienne » et « magie d’ordinaire », et qui m’a fait rever et oser de faire le metier de BD. J’ai deja faisais mes petites histoires et dessins regulierement quand j’ai lu la derniere sentence de LA NUIT DU CHAT:

« Une nuit pendant laquelle un vieux m’apprit a dire parfois « Je veux » plutot que « Je voudrais ».

Juste sorti d’ecole secondaire, en Serbie qui tombait dans les griffes de guerre, il fallait perseverer et travailler beaucoup en veine de ces mots pour se trouver un jour dans la collection REPERAGES, avec JASON BRICE juste a cote de BROUSSAILLE.

FRANK PE, doux comme BROUSSAILLE.

Mais en moment quand on m’a introduit, je ne savais vraiment quoi dire, comment comprimer ces annees dans les mots coherentes. Je l’ai maladroitement remercie:-)

Publicités

JODOROWSKY & JANJETOV – GALA A CCF

avril 15, 2011 § Poster un commentaire

Tout est dans le titre. Pour feter 25 ans de carierre, grande exposition des planches de tous periods de JANJETOV a CCF. Et pour l’inauguration, son colaborateur et ami de longues annees, le maitre JODOROWSKY.

La creme de BD serbe est la; je tombe dans des amies et collegues tout le temps. On ne peut presque bouger dans les salles, tant de monde, journalistes, cineastes… Je suis presse vers les escaliers et un fois que programme commence, je ne peux plus chercher un meilleur angle. Donc les cadres avec la perspective « artistique ».

L’impression que laisse JODOROWSKY est d’une calme et ardemment amitie, sans fausse grandeur ou distance.  Son discours sur la colaboration avec JANJETOV est d’un vrai conteur, la public le suis come le chemin, avec des eclats de rire dans detournes bien menes. On ressens l’emotion d’amitie, c’est immediatement evident qu’il s’agit de plus que colegues lies par travail commun. La meme tendresse expire JANJETOV apres lui.

Le premier a ouvrir la seance de dedicaces est BRADA, avec un album d’ALEF-THAU. La jeune dame avec les cartes de tarot le suis et beaucoup des autres forment la ligne.

Apres FRANCOIS BOUCQ en 2007, une autre nuit memorable a CCF a Belgrade.

BUC

octobre 17, 2010 § Poster un commentaire

Pendant premier WE d’octobre, j’etais de nouveau a Buc, a 17eme edition de festival de BD. C’etait vraiment tres chouette de voir de nouveau JEAN-LUC MIRMAND, l’esprit infatiguable derriere ce festival joli et du longevite respectable. Aussi de rencontrer ANISSA, MARIE-CECILE, CORINNE, FREDERIC, CHARLY et PASCAL, l’equipe qui veillait sur sejour agreable de chaque participant.

Chateau de Buc

Cette fois, j’ai profite de fait que deux de mes collegues et compatriotes ont ete invite aussi. Avec DRAZEN KOVACEVIC et ZIVORAD RADIVOJEVIC, amusement etait assuree.

ZIVORAD et DRAZEN, pas encore epuises par nombreux dedicaces

En comparaison avec 2008, quand j’etais la pour la premiere fois et quand festival se deroulait dans le centre culturel, le changements etaient notables. Le choix de chateau de Buc pour la base des activites a donne a l’auteurs l’opportunite de faire les dedicaces dans pieces pleines de lumiere, avec planches originelles encadres sur les murs, dans un cadre riche, decore et inspirant. Apres tout, c’est le chateau qui figurait dans BLAKE et MORTIMER. Que peut le recommander mieux pour un festival de BD?

BLAKE et MORTIMER de retour a chateau? Nah.

Le festival m’a donne l’opportunite de voir de nouveau mes amis MARC BOURGNE (qui enfin continue FRANK LINCOLN) et LIONEL MARTY (qui m’a montre le tout neuf et tout splendid integral N/B de sa serie  LA REVE DE JERUSALEM).

LIONEL MARTY et SYLVAIN CORDURIE. Non, je ne dors pas, c'est le point de vue de camera.

Mes compatriotes m’ont raconte de SYLVAIN CORDURIE, le scenariste ils travaillent avec, et conversation avec lui a justement confirme sa attitude amicale et ouverte qu’ils m’ont deja decrit.

Ca va commencer dans minute ou deux

J’ai rencontre aussi tres sympa LAURENT PATURAUD, accompagne par sa femme (en meme temps son scenariste), qui travaillent tout a cote de moi pendant les seances de dedicaces. Et YOUSSEF DAOUDI, tres amusant, tres informe et un vrai polyglote.

Reperage

 

Avec beaucoup de dedicaces a faire et un significant nombre des auteurs presents, c’est pas facile de rencontrer chacun et parler avec tout le monde. J’ai apprecie la conversation avec JEAN-POL , qui m’a renseigne sur ses experiences en dessinant SAMMY, et surtout avec MARIANNE DUVIVIER, qui je connaisais seulement a travers les compliments de son ami et collaborateur FRANK GIROUD.

SYLVAIN et DRAZEN, les collaborateurs

Qui n’a pas appercu ANDREI ARINOUCHKINE? Quelle apparence, quel talent. Si vous avez aime ces planches dans l’album, il faut definitivement voir les originaux. L’imprimature ne peut pas vraiment rendre la justice a ses aquarelles doux et subtils.

Cosa Nostra

Mais le plus de temps nous avons passe avec le clan d’italiens, l’equipe de dessinateurs tous mieux l’un d’autre: NICOLA GENZIANELLA, ALESSANDRO BOCCI, SAVERIO TENUTA, PAOLO GRELLA et GIANCARLO CARACUZZO. C’etait vraiment inspirant (et enseignant) de les voir dessiner ou entendre parler des details profesionnels. Meme les ecouter chanter les canzonas italiennes:-) Comme les « fumetti bonelli » sont tres populaires en Serbie, et comme je connaisais les ouvres de quelqu’uns d’eux a travers ses livres italiennes, c’etait impressionant de les rencontrer en personne et voir ce que ils font maintenant en France. Tout ca ne serait pas possible sans efforts et gentillesse des organisateurs. Grand merci, tout le monde!

Boulevard des bulles, dedication

Le lendemain nous avons passe a Paris, pour rencontrer ami PHILIPPE ZYTKA, acheter des materiaux artistiques et passer quelques moments agreables a la librairie BOULEVARD DES BOULLES. Et autor Notre Dame, rue Rivoli et la gare de Lyon.

Watchmen

Demain matin, il fallait retrouver nos familles.

Rue d'Austerlitz, l'aube

Où suis-je ?

Catégorie FESTIVALS sur pictogramax.